Représentants des cultes

Représentants des cultes

L’hôpital est un service public soumis au principe de laïcité.

Chaque usager est libre d’exprimer ses convictions religieuses à condition de respecter le bon fonctionnement du service, la sécurité des soins, et la tranquillité de ses voisins.

Un lieu de culte multiconfessionnel est à votre disposition au niveau du rez-de-chaussée du bâtiment Santerre.

Les contacts téléphoniques des différents cultes sont affichés à l’entrée. Des représentants religieux des divers cultes peuvent vous rendre visite si vous le souhaitez. Vous pouvez les contacter soit à partir des renseignements affichés au rez-de-chaussée, soit en sollicitant le personnel soignant de l’unité. Trouvez ici les adresses postales, les numéros de téléphones ainsi que les mails des représentants des cultes  pour chaque site des Hôpitaux Universitaires Est Parisien

Les patients ont le droit d’exprimer leurs croyances religieuses. Cependant ils doivent tenir compte du fait que l’hôpital est un service public soumis au principe de laïcité.

Vous pouvez, si vous le désirez, prendre contact avec le représentant du culte de votre choix :

  • soit directement par téléphone aux coordonnées téléphoniques indiquées plus bas,
  • soit en demandant aux personnels du service de le faire venir,
  • soit si vous êtes en capacité ou autoriser à vous déplacer en vous rendant dans le local dédié au sein de l’hôpital

Monsieur ATLAN 01 40 82 26 90 ( en cas de décès)

Mohammed AZIZI  01 49 28 27 49 – 06 34 31 60 27

Visite les malades et leur famille, à leur demande et sur appel téléphonique

  • Père NATEL   01 47 64 04 00
  • Père EUGENE   01 47 63 87 62

Culte Roumain:

  • Nectaire MOCANU   06 22 67 22 42 (en cas d’urgence)

A savoir :

L’hôpital garantit aux malades la libre expression des convictions religieuses et la pratique du culte. Ceci ne doit toutefois pas porter atteinte à la qualité des soins et aux règles d’hygiène, à la tranquillité des autres malades, au fonctionnement et à l’organisation du service et des équipes.

Parallèlement, les personnes hospitalisées ne doivent pas pouvoir douter de la neutralité des agents du service public hospitalier. L’obligation de neutralité concerne la tenue vestimentaire, les actes et les paroles.

L’hôpital met à disposition des malades qui le demandent la possibilité de recourir aux services d’aumôniers des principaux cultes. Les établissements disposent de lieux de culte. L’expression des croyances doit rester dans le cadre de la sphère privée et ne pas porter atteinte à la tranquillité des autres patients.