Musicothérapie

Musicothérapie

Dans le domaine de la gériatrie, il est établi que la perception, la sensibilité et la mémoire musicale perdurent longtemps après que les autres fonctions aient, d’une manière ou d’une autre, disparues. Une attention particulière a été portée au sens auditif avec plusieurs ateliers/activités centrées sur la musique. Ateliers et activités thérapeutiques ont donc été établis avec ce média, dans un objectif de soin.

Selon une définition de l’Association Française de Musicothérapie, la musicothérapie est une pratique de soin, d’aide et de soutien, ou de rééducation, qui consiste en une prise en charge des personnes présentant des difficultés de communication et/ou de relation et dont les techniques différentes s’adaptent aux populations concernées.

La musicothérapie s’appuie sur des liens étroits entre éléments constitutifs de la musique et l’histoire du sujet. Elle utilise la médiation sonore et musicale afin d’ouvrir et restaurer communication et expression au sein de la relation, dans le registre verbal et non verbal.

L’atelier de musicothérapie :

L’atelier est animé par une psychologue, musicienne titulaire d’ un Diplôme de Fin d’étude Musicale (3ème cycle) en formation musicale et en flute traversière , et ayant une expérience en musicothérapie (Collaboration avec musicothérapeute lors de sa formation, Congrès, formations courtes). Elle est assistée par une orthophoniste et souvent un soignant (IDE ou Aide soignant).

Cet atelier a lieu les mardis de 10h30 à 12h00, dans la salle à manger de l’UCC. et est proposé à entre sept et douze patients.

Dans ces groupes, l’écoute et la production musicale constitue l’axe principal thérapeutique. Il s’agit au travers des mélodies proposées ou l’utilisation d’instruments à percussion, de favoriser l’ouverture de canaux de communication non verbale, de soutenir et d’explorer l’émergence des ressentis et de les traduire soit corporellement soit par le verbe.

Dans la perspective d’une approche multi-sensorielle, la musique contribue à créer une richesse de stimulation dans l’environnement et à favoriser l’émergence d’une enveloppe sonore contenante et rassurante. Cet abord du prendre soin des patients ne peut être efficace que s’il repose sur une approche individualisée.

De ce fait, le choix des contenus musicaux et sonores (bruit de l’eau, musique relaxation, variétés de toutes époques, classique…) et des instruments doit s’adapter aux gouts propres des patients mais également aux activités proposées.